L'Eglise Saint Martin

Objet d'incessantes réparations, l'église Saint-Martin, que domine une flèche en charpente et ardoises particulièrement aiguë, a pour base une construction de la fin du 12 ème /début 13 ème siècle.

Très simple, le plan se compose d'une nef unique et d'un chœur à chevet plat dont les contreforts, une fenêtre à lancette et la corniche à petits modillons cubiques trahissent l'origine médiévale.

L'édifice a connu une importante restauration dans la première moitié du 16ème siècle avec la construction d'une chapelle seigneuriale au nord (aujourd'hui sacristie), la réfection partielle des murs de la nef et, surtout, l'édification d'une nouvelle façade avec pignon en escalier.

Réalisés en briques, ces travaux doivent être attribués aux constructeurs du manoir tout proche. L'intérieur se signale par l'important maître-autel classique provenant sans doute d'un établissement religieux disparu de la région.

Le Blason

Les armoiries de la commune

La commune a son blason. Il a été réalisé par l’Association Héraldique et Généalogique des Deux Vexins (A.H.G.D.D.V.) qui a aussi créé d’autres blasons pour les communes de la Communauté des Communes du Vexin-Thelle. Il a été soumis et adopté lors de la réunion du conseil municipal du 30 mars 2000, puis enregistré ensuite par la préfecture de l’Oise le 20 avril 2000.

Les renseignements concernant ERAGNY-SUR-EPTE ont fait l’objet d’un article dans le magazine de la Communauté de Communes du Vexin-Thelle « VEXINFO » n° 45 de mars 2007.

Description

« D’argent, au lion de sable armé et lampassé de gueules, accompagné en chef et à dextre d’une fleur de lys d’azur et en chef et à senestre d’une palette de peintre du même, au champagne ondé d’azur et à la bordure de gueules ».

L’écu est surmonté d’une couronne de prince. Il est entouré d’épis de blé et il est soutenu d’un listel portant le nom ERAGNY sur EPTE en lettres de sable.

Symbolisme de la composition

Le lion de sable (noir) aux ongles et langue de gueules (rouge) représente la famille de Manneville. En 1789 c’est le chevalier Gabriel-François de Manneville qui est seigneur de la commune.

La fleur de lys, ainsi que la bordure de gueules (rouge) symbolise la famille Conti qui possédait le château, manoir des Princes de Conti. C’est aussi pour cette raison que le blason est surmonté d’une couronne de Prince.

Le champagne ondé (partie basse de l’écu) représente l’Epte, limite des départements de l’Oise et de l’Eure. La couleur rouge de la bordure du Prince de Conti rappelle également cette Normandie limitrophe et la couleur bleu (azur) de la fleur de lys et de la palette symbolise le Vexin Français.

La palette de peintre est le clin d’œil à Pissarro qui demeura à Eragny sur Epte à partir du 4 avril 1884.

L’écu est entouré d’épis de blé correspondant au caractère rural de la commune.

 

 

L'atelier Camille Pissarro

Camille Pissarro s'installe à Eragny-sur-Epte en 1884 et y restera jusqu'à sa mort en 1903.

L'atelier et le jardin sont inscrits aux monuments historiques en 1998 (il s'agit d'une propriété privée, non ouverte à la visite).

"Cette propriété composée d'une maison, d'une grange et d'un verger fut louée par Pissarro en 1884 et acquise définitivement en 1892, grâce à un emprunt auprès de Monet. La maison est un édifice de plan carré, en briques avec chaînages d'angles et encadrement de fenêtres en pierres de taille. La toiture est couverte d'ardoise. La décoration intérieure de l'époque a disparu. La grange, réaménagée en 1893, comprend un rez-de-chaussée pour les écuries et les remises, et l'atelier proprement dit à l'étage. Le mur nord de l'atelier est percé d'une immense verrière en plein cintre de 3 mètres d'ouverture, et le mur ouest d'une fenêtre avec vue sur le verger. L'accès se fait grâce à un escalier extérieur couvert. L'atelier et la maison d'Eragny représentent un haut lieu de la peinture impressionniste, car il fut source d'inspiration pour Pissarro, et fut très fréquenté par divers artistes (Cézanne, Monet, Sisley, Renoir, Mirbeau...)."

Source

 

 

Camille Pissarro par lui-même, 1890

Eau-forte

Crédit photo : Musée de Pontoise

Musée Camille Pissarro
17, rue du Château
95300 Pontoise

Tél. : 01 30 32 38 33.

Email : museetavet@ville-pontoise.fr